Le droit des Autochtones, les textiles intelligents, les maladies cardiovasculaires… et bien plus!

Publié le jeudi 13 juillet 2017

Chaque année, l’Université d’Ottawa octroie des chaires de recherches destinées à tirer parti des remarquables travaux effectués par nos chercheurs et chercheuses. De leur côté, les trois conseils (CRSNG, CRSH et IRSC) et la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) octroient des Chaires de recherche du Canada en génie et en sciences (naturelles, humaines, sociales et de la santé).

Cette année, l'Université est très fière des nouveaux titulaires de calibre mondial. Félicitations à chacun d’entre eux!

Chaires de recherche du Canada

Dr. Mireille Ouimet

 

Professeure Mireille Ouimet - Métabolisme cardiovasculaire et biologie cellulaire

L’athérosclérose est une pathologie caractérisée par des dépôts de lipides dans les artères, épaississant ces dernières et rétrécissant leur intérieur. C’est une des principales causes des maladies cardiovasculaires : à elle seule, elle est responsable d’un décès sur cinq au Canada. Bien qu’il existe des traitements pour prévenir l’athérosclérose, ils ne sont pas toujours efficaces et ne peuvent renverser la maladie une fois déclarée.

Jeune chercheuse accomplie à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, la professeure Ouimet a découvert un mécanisme cellulaire anciennement connu, appelé autophagie, qui dégrade les lipides des cellules spumeuses formant des dépôts à l’intérieur des parois artérielles chez les personnes atteintes d’athérosclérose. La chercheuse a ainsi mis en lumière un nouveau moyen pour prévenir et renverser la formation de dépôts provoquée par cette pathologie.

« Il est nécessaire de comprendre le mécanisme permettant de contrecarrer l’accumulation de cholestérol à l’intérieur des parois artérielles afin de pouvoir mettre au point de nouveaux médicaments qui ciblent ces voies et arriver ainsi à mieux traiter les maladies cardiaques », explique la professeure Ouimet. « Par l’absorption des graisses situées dans les parois artérielles, l’autophagie représente un mécanisme prometteur pour stimuler la régression des dépôts lipidiques. »

Ghassan Jabbour

 

Professeur Ghassan Jabbour – Fabrication d’appareils et de matériaux avancés

Le professeur Ghassan E. Jabbour est considéré comme étant le père de l’impression réactive de matériaux et d’appareils. Il travaille notamment dans les domaines de la fabrication d’adjuvants à faible coût et de l’électronique et la photonique imprimables.

« Mes recherches portent sur la fabrication de nanomatériaux et de textiles conducteurs abordables », précise le professeur Jabbour. « Elles tirent profit de mes travaux innovateurs sur l’impression réactive et passive en 2D et 3D et sur la mise au point d’appareils flexibles d’épaisseur nanométrique. Elles nous permettront ainsi de fabriquer, à faible coût, des nanoparticules pour l’impression rouleau à rouleau, ainsi que des boîtes quantiques, qui serviront au développement d’applications pour textiles intelligents. » Et de conclure : «Ces recherches sont très prometteuses, aussi bien pour le secteur public que pour le privé. »

Xiaoyi Bao

 

Professeure Xiaoyi Bao – Optique des fibres et photonique

Spécialiste de la technologie des fibres optiques, la professeure Bao vise à concevoir un laser silencieux et abordable à base de nanofibres, qui servirait à détecter les défauts structurels d’infrastructures comme les chemins de fer et les ponts.

Ces systèmes à base de laser sont conçus pour protéger les grandes structures civiles et prévenir des catastrophes : d’une part, en détectant en temps réel des ondes acoustiques qui indiquent des fissures internes; d’autre part, en contrôlant le niveau de tension à certains endroits critiques.

« Les lasers structurés à base de nanofibres permettent la localisation sublongueur d’onde de la lumière avec faible bruit », explique la professeure Bao. « Ces travaux vont entraîner des percées dans les domaines de la détection, de la métrologie, de l’imagerie et des télécommunications. », conclut-elle.

Chaires de recherche de l’Université d’Ottawa

tracey lindberg

 

Professeure Tracey Lindberg – Droit et systèmes juridiques des Autochtones

Ancienne titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le savoir traditionnel, les systèmes juridiques et les lois autochtones à l’Université Athabasca, la professeure Lindberg est reconnue à l’échelle internationale, ses écrits étant considérés parmi les meilleurs dans le domaine du droit et des systèmes juridiques des Autochtones.

La professeure Lindberg rencontre des membres de la communauté, des gardiens du savoir, des chefs et des anciens, pour recueillir et examiner des histoires (juridiques et autres) sur les Autochtones. Le roman qu’elle a publié récemment, Birdie, sert de matériel pédagogique dans les facultés de droit autour du pays pour enseigner les systèmes juridiques et les lois autochtones. Son livre s’est vendu à 40 000 exemplaires jusqu’à présent et il figure dans les bibliothèques et les programmes universitaires dans plusieurs pays.

Peter Jaskiewicz

 

Professeur Peter Jaskiewicz - Entrepreneuriat durable

Les travaux de Peter Jaskiewicz, spécialiste de renommée mondiale et chercheur chevronné, se situent au confluent de l’entrepreneuriat, de l’entreprise familiale et des sciences familiales. Afin de mieux comprendre pourquoi tant d’entreprises familiales perdent leur esprit entrepreneurial avec le temps, il oriente ses recherches sur les moteurs de l’entrepreneuriat durable et les défis à surmonter.

Auteur prolifique, ses travaux sont largement cités dans des revues savantes ainsi que dans les principales publications du domaine. Le professeur Jaskiewicz vise à transmettre son approche interdisciplinaire aux chefs de file en STIM et traduire sa recherche en langage vulgarisé pour les praticiens dans le but d’habiliter les propriétaires d’entreprises, les entreprises familiales et les entrepreneurs.

« On croit généralement que l’entrepreneuriat est un sprint unique et intense. Loin de là, il s’apparente plutôt à un marathon sans fin, qui permet aux organisations de se renouveler et de croître au fil des décennies et des générations au sein d’un marché compétitif et en constante évolution », a affirmé Peter Jaskiewicz.

trevor hall

 

Professeur Trevor Hall — Circuits photoniques et intégration

Chercheur de renommée mondiale, Trevor Hall est un professeur dont les travaux continuent d’avoir un impact important dans le domaine de la photonique. Comme directeur fondateur du Centre de recherche en photonique à l’Université d’Ottawa, son leadership a permis de créer l’un des meilleurs centres de recherche et de formation en photonique au Canada et dans le monde, en plus de jeter les bases du Complexe de recherche avancée.

La recherche du professeur Hall s’est longtemps penchée sur des solutions innovatrices pour donner un accès universel et durable aux réseaux à large bande, en fonction de son objectif global de promouvoir l’égalité des chances tout en protégeant l’environnement.

« Grâce à la collaboration de mon équipe hautement qualifiée et de l’industrie, notre programme de recherche visera à générer de nouvelles connaissances en plus de renforcer une plateforme innovatrice d’enseignement et d’apprentissage, et de concrétiser notre vision d’un accès durable aux réseaux à large bande pour tous », a déclaré Trevor Hall.

Jianping Yao

 

Professeur Jianping Yao – Photonique des micro-ondes

Spécialiste mondial de la photonique des micro-ondes, le professeur Yao a effectué des réalisations inédites dans le domaine, notamment par rapport au traitement photonique des signaux par micro-ondes et à la génération de formes de micro-ondes arbitraires, ainsi qu’au traitement des signaux à bande large par micro-ondes, aux circuits intégrés photoniques pour le traitement ultrarapide de signaux et à la communication sans fil à fibres optiques. Auteur d’au moins 500 articles, dont plus de 300 publiés dans des revues à comité de lecture, le professeur Yao est membre de l’IEEE, de l’Optical Society of America et de l’Académie canadienne du génie.

« Grâce au soutien du programme [des chaires de recherche] de l’Université d’Ottawa, je vais pouvoir mettre au point des solutions intégrées en photonique des micro-ondes pour le traitement des signaux à bande large par micro-ondes, ce qui aura un grand impact sur les systèmes sans fil 5G », affirme le professeur Yao.

Haut de page