L’Université d’Ottawa participe aux célébrations #Canada150 en publiant 150 gazouillis sur la recherche

Publié le mardi 30 mai 2017

MArc dubé tient un contenant de peinture. Le logo Canda150 est au-dessus de sa tête.

Marc Dubé, vice-doyen à la recherche de la Faculté de génie.

Les festivités du 150e anniversaire de la Confédération (#Canada150) battent leur plein d’un océan à l’autre, et les vice-doyens à la recherche de l’Université d’Ottawa soulignent eux aussi l’événement à leur façon. Marc Dubé, vice-doyen à la recherche de la Faculté de génie, a eu l’idée de préparer 150 gazouillis pour illustrer les moments forts de la recherche à l’Université d’Ottawa.

« Les vice-doyens des autres facultés se sont tout de suite ralliés à l’idée de promouvoir le formidable travail de nos chercheurs, affirme Marc Dubé. Notre riche héritage de réalisations collectives suscite bien des réactions en ligne, et l’avenir s’annonce très prometteur! »

Chaque faculté a transmis jusqu’à 15 micromessages, lesquels seront publiés en ordre aléatoire à raison de deux fois par jour sur Twitter jusqu’au 1er juillet. On y traite de tout – des efforts de Blaine Hoshizaki pour modéliser les traumatismes cérébraux et mieux protéger la tête des athlètes de calibre mondial à la recherche d’Emmanuel Duplàa sur l’apprentissage par le jeu vidéo chez les aînés, en passant par le travail exceptionnel de France Martineau sur l’histoire de la langue française et celui de Ján Veizer, qui étudie les coquillages pour mieux comprendre le climat qui régnait sur Terre il y a 500 millions d’années.

« Nous tenons à célébrer tant la quantité que la diversité de la recherche réalisée à l’Université d’Ottawa », souligne Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche. « Lorsqu’on fait défiler ces messages, on comprend vite pourquoi l’Université d’Ottawa continue de se classer parmi les meilleures universités de recherche du Canada et du monde. »

Les gazouillis continueront d’être publiés jusqu’au 1er juillet. Abonnez-vous au fil @uOttawaResearch.

Haut de page