Linda Cardinal

Carte électronique

Linda Cardinal
Professeure et titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques

Bureau : 613-562-5800 poste 2697

Courriel professionnel : linda.cardinal@uOttawa.ca

Biographie

Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques

Faculté des sciences sociales
École d'études politiques

Portée de la recherche

  • Les débats sur l'avènement d'une approche postnationaliste à la diversité linguistique et à la citoyenneté.
  • Les différents modèles de gouvernance et d'aménagement linguistique et leur capacité à favoriser l'habilitation des minorités de langue officielle au Canada.
  • Étude des modèles susceptibles d'assurer le maintien et le développement de la diversité linguistique dans un contexte d'intégration.

Pertinence de la recherche

Cette recherche veut faire avancer la réflexion théorique sur la formulation des politiques publiques et l'habilitation des minorités linguistiques dans un contexte d'intégration des États et de redéfinition des identités nationales. Ces travaux de recherche mettent l'accent sur les politiques publiques aux niveaux municipal, provincial et canadien et proposent des comparaisons internationales. Dans son cheminement, la professeure Cardinal agit à titre d'expert-conseil auprès de décideurs et divers organismes en matière de politique linguistique.

Définir des politiques publiques pour l'habilitation des minorités linguistiques

Des 6000 à 7000 langues existantes dans le monde, seulement 650 vont réussir à survivre. Au XIXième siècle et jusqu'au début du XXe, les politiques linguistiques, tant au Canada qu'en Europe, ont été subordonnées à des exigences de construction nationale. Malgré certaines formes d'accommodement des langues minoritaires, ces exigences auront servi à politiser la langue et à négliger la dimension plus pragmatique des politiques publiques. Or, depuis les années 1990, la remise en cause des États-nations, ainsi que l'avènement d'identités postnationalistes marquées par la reconnaissance de la multiplicité des appartenances, ont conféré une nouvelle légitimité aux langues des minoritaires.

Chercheure prolifique, la professeure Linda Cardinal s'intéresse à l'étude des politiques linguistiques, aux rapports entre l'État et les minorités linguistiques et à la citoyenneté.

La reconnaissance des droits linguistiques n'est pas l'unique façon d'accroître la capacité des langues à se maintenir. L'hypothèse de Linda Cardinal est que l'avenir des langues minoritaires dépendra aussi de la façon dont les États tenteront de développer des modèles adaptés aux besoins des minorités linguistiques et aux contextes dans lesquels elles tentent de s'épanouir. Les débats sur l'avènement d'identités postnationales constituent un point de repère important afin de concevoir de tels modèles.

Le nouveau cadre théorique s'aura-t-il donner un nouveau souffle à la réflexion sur la langue et la nation au Canada ? Le Canada peut-il percevoir la langue comme une politique publique plutôt que comme un symbole nationaliste?

Prix et distinctions

  • Ordre du Canada – Membre (C.M.) (2016)
  • Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques de la République française (2013)
  • Membre de la Société royale du Canada (2013)
  • Prix Clé de voute (2011)
Haut de page