Patrick Imbert

Carte électronique

Patrick Imbert
Professeur éminent et titulaire de la Chaire de recherche de l'Université en changements socio-culturels au Canada

Bureau : 613-562-5800 poste 1092

Courriel professionnel : pimbert@uOttawa.ca

Patrick Imbert

Biographie

Chaire de recherche de l'Université en changements socio-culturels au Canada

Faculté des arts
Département de français

Comprendre les stéréotypes et améliorer les relations dans un Canada multiculturel

La perception que l'on a d'une société dépend des discours véhiculés par les journaux, les revues, la littérature, le cinéma et Internet, entre autres. Or, ces discours prennent la forme de stéréotypes, lesquels ont un impact majeur sur l'échiquier mondial : les stéréotypes affectent la façon dont on se perçoit et dont on perçoit les autres. Le projet du professeur Imbert s'inscrit dans une démarche visant à identifier ces stéréotypes et à observer comment les médias transforment notre perception.

Nous vivons dans une société où une petite mais puissante partie de la population capitalise et manipule le savoir. Afin d'être compétitif et créatif dans ce contexte, il faut pouvoir diffuser des images de soi dans de multiples contextes de réception de l'information. Au Canada, pays grandement influencé par la mondialisation, plusieurs francophones bilingues se trouvent dans une position enviable puisqu'ils maîtrisent le français et l'anglais, deux langues de portée mondiale. Le rôle joué par les questions identitaires ne saurait être minimisé et l'obtention de la Chaire de recherche de l'Université (CRU) permettra au professeur Imbert de poursuivre cette recherche d'une importance capitale pour le Canada à l'ère de la mondialisation.

Ce projet du professeur Imbert reflète une volonté de faire de la recherche universitaire qui soit pertinente et socialement responsable. Le projet suscite des questions intéressantes au sujet de l'harmonie sociale d'un Canada multiculturel. On oublie trop souvent à quel point la présente vision du Canada B un pays où règne l'harmonie et le respect entre les divers groupes ethniques B est relativement nouvelle. Les théories racistes européennes avaient force de loi il y a 50 ans, et elles sont loin d'être complètement estompées. Le projet avancé indique clairement la voie vers une amélioration des relations, une compréhension plus intime du processus de stéréotypie et une meilleure définition des obstacles à surmonter.

Le professeur Imbert est une sommité dans le milieu universitaire; il est reconnu pour l'originalité de sa pensée, ses activités universitaires, sa curiosité intellectuelle et sa volonté d'explorer de nouveaux domaines. Il suscita, notamment, l'intérêt pour la sémiotique, à un moment où cette discipline était peu connue. La réputation du professeur Imbert dépasse largement les frontières du Canada; il a créé des liens internationaux afin de collaborer avec des collègues qui s'intéressent à des projets similaires. Grâce à sa maîtrise du français, de l'anglais, et de l'espagnol, il échange facilement avec d'autres chercheurs. Par sa présence sur la scène internationale, le professeur Imbert représente de façon remarquable son université et son pays.

Haut de page