Glen Kenny

Carte électronique

Glen Kenny
Professeur et titulaire de la Chaire de recherche de l’Université en physiologie environnementale et humaine

Bureau : 613-562-5800 poste 4282

Courriel professionnel : gkenny@uOttawa.ca

Glen Kenny

Biographie

Chaire de recherche de l’Université en physiologie environnementale et humaine

Faculté des sciences de la santé
École des sciences de l'activité physique

Portée de la recherche

Cette recherche se penchera plus particulièrement sur la réponse thermorégulatrice au travail physique réalisé en milieu difficile et vise à élaborer et à valider une échelle de stress thermique appropriée pour évaluer le stress thermique chez les personnes travaillant dans des conditions difficiles où la température est élevée. Les facteurs personnels qui peuvent modifier les réactions physiologiques au stress thermique et accroître le risque de blessure liée à la chaleur (comme l'âge, la forme physique, les troubles de santé chroniques (le diabète de type 2) et l'obésité) seront étudiés.

Pertinence de la recherche

Cette recherche permettra d'élaborer des modèles de stockage de la chaleur afin de mieux prévoir les périodes de travail ou la tolérance dans différents milieux et d'établir les limites d'exposition des travailleurs à leur milieu de travail. En bout de ligne, les travaux sur cette question contribueront à l'élaboration de mesures de prévention et de lignes directrices pour les populations à risque. Il s'agit d'une question particulièrement importante étant donné le vieillissement rapide de la main-d'œuvre canadienne et l'incidence grandissante de l'obésité et du diabète chez les Canadiens.

La thermorégulation chez l'humain : Comprendre le stress thermique dans les milieux hostiles et chez les populations à risque

Les conditions de travail des Canadiens exigent fréquemment qu'ils réalisent des tâches dans des milieux d'une chaleur extrême, souvent produite artificiellement pour les besoins de l'industrie. Même si l'incidence de malaises dus à la chaleur est relativement faible, les risques de blessures liés à la chaleur sont élevés. Le stress thermique compromet l'activité mentale, le contrôle moteur et la performance physique. L'inconfort physique qui accompagne les hausses de la température corporelle favorise l'irritabilité, l'agressivité et d'autres états émotionnels qui poussent les travailleurs à outrepasser les procédures de sécurité et qui détournent leur attention pendant des tâches dangereuses. Il est donc important d'offrir des moyens précis d'évaluer le risque de stress thermique.

Au cours des dix dernières années, Glen Kenny s'est affirmé comme un des plus grands spécialistes de la thermorégulation chez l'humain. Ses travaux, qui visent à rehausser notre compréhension des réactions physiologiques humaines face aux activités en milieu difficile en mettant l'accent sur la fonction et le contrôle de la thermorégulation, apportent des informations très utiles dont le but est d'améliorer la santé et la sécurité des Canadiens travaillant en milieu difficile.

En plus de réaliser des études intéressantes pour les industries où l'amélioration du confort et de la tolérance thermique des employés dans des milieux extrêmes est essentielle au maintien de la productivité, le professeur titulaire de l'École des sciences de l'activité physique Glen Kenny aide les professionnels de la santé à mieux comprendre les bénéfices thérapeutiques de l'activité physique dans le contrôle du diabète de type 2. Ses observations ont contribué à l'élaboration des nouvelles lignes directrices des programmes d'activités physiques proposés par l'Association canadienne du diabète et par l'American Diabetes Association. Il s'agit d'un exemple de plus de la contribution positive de nos chercheurs à la société.

Le plan de recherche quinquennal de Glen Kenny, qui veut étudier en profondeur les interactions entre la régulation thermique, les milieux difficiles, le vieillissement, l'obésité et le diabète, aura un impact appréciable sur les milieux industriels, militaires et civils.

Récompenses et réalisations

  • Membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé (2014)
  • Bourse de carrière en recherche du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, 1999-2003
  • Prix d'appréciation, Lignes directrices de pratique clinique 2003 de l'Association canadienne du diabète pour la prévention et le traitement du diabète au Canada
  • Prix jeune chercheur de l’année (2000-2001)
  • Prix du jeune chercheur de la Faculté des sciences de la santé de l'Université d'Ottawa en 2001-2002 et en 1999-2000
  • Il a publié 154 articles de recherche.
Haut de page