Keith Laidler

Carte électronique

Keith Laidler

Image par défaut

Biographie

Keith J. Laidler, Université d’Ottawa, est le laureate de la médaille Henry Marshall Tory de 1987 décernée par la Société royale du Canada pour ses travaux en chimie cinétique. Le professeur Laidler est un des pionniers du 20e siècle dans les progrès remarquables en chimie cinétique, pavant la voie au développement de la théorie de l’état de transition qui est la base des théories cinétiques modernes. Son travail se distingue en grande partie par l’évaluation mathématique quantitative et le développement de critères cinétiques critiques pour la compréhension et l’élucidation des mécanismes de réaction. Les travaux du professeur Laidler comprennent des contributions importantes dans plusieurs aspects du domaine : réactions de phase gazeuse, aspect cinétique de la réactivité de molécules excitées cinétiquement, ainsi que la construction de surfaces énergétiques potentielles pour de tels procédés; développement de traitements pour la cinétique et les mécanismes de réactions de surface et de solutions, en introduisant les concepts modernes de la solubilité par l’effet de polarisation diélectrique dans le traitement des réaction de redox ionique et des réactions qui produisent ou consomment des ions; réactions de radicaux libres en phase gazeuse comprenant la pyrolyse et autres procédés de décomposition thermique; finalement, plus récemment, la cinétique des réactions catalysées par des enzymes. Par l’entremise de ses travaux, le professeur Laidler contribue habituellement à répondre à des points critiques dans le développement du sujet et ses écrits mènent parfois à des nouvelles directions dans le développement de la recherche et à de nouveaux sommets dans la compréhension des problèmes sur lesquels ils se penchent. Au cours des deux dernières décennies, il s’est concentré sur les réactions en solution et sur les réactions d’importance biologique. Il est co-auteur de The Theory of Rate Processes, un des livres les plus importants dans le domaine. C’est un volume que presque chaque physico-chimiste utilise à un moment ou un autre pendant ses travaux. Ses habiletés et ses accomplissements en tant que professeur et auteur, ainsi que sa volonté de communiquer la science sont bien connus de ses étudiants et ses pairs. Ses contributions, qui comprennent quelque 250 publications de recherche et 9 livres, forment la pierre angulaire du domaine, et il est reconnu mondialement comme un des trois chimistes les plus en vue dans le domaine. Né à Liverpool, en Angleterre, en 1916, le professeur Laidler a reçu sa maîtrise et son baccalauréat de l’Université Oxford et son doctorat de l’Université Princeton. Il a joint les rangs de l’Université d’Ottawa en 1955, où il est présentement professeur émérite au Département de chimie.

Prix et distinctions

  • Société royale du Canada - Médaille Henry Marshall Tory (1987)
  • Prix d’excellence en recherche (1971)
Haut de page