Steve Perry

Carte électronique

Steve Perry
Professeur et titulaire de la Chaire de recherche de l'Université en physiologie animale environnementale

Bureau : 613-562-5800 poste 6005

Courriel professionnel : sfperry@uOttawa.ca

Steve Perry

Biographie

Chaire de recherche de l'Université en physiologie animale environnementale

Faculté des sciences
Département de biologie

Étude de la privation d'oxygène lors d'un accident vasculaire cérébral, d'un arrêt cardiaque ou d'autres conditions pathologiques

Les recherches de monsieur Perry, qui sont financées par les Chaires de recherche de l'Université, porteront sur l'étude des causes génétiques de la tolérance à l'hypoxie (faibles niveaux d'oxygène) chez les poissons de l'espèce du dard-perche. Les résultats de ces recherches pourraient s'appliquer à l'étude des affections causées par la privation d'oxygène chez l'humain.

Les recherches auront pour objectif de découvrir les mécanismes moléculaires qui permettent aux poissons de survivre en eau hypoxémique et dans d'autres milieux perturbés. Les poissons sont un modèle de recherche particulièrement pertinent parce que leur évolution, contrairement à celle des mammifères, a été façonnée par la disponibilité de l'oxygène. Par conséquent, la tolérance à l'hypoxie varie énormément d'une espèce de poisson à l'autre. De plus, l'explication des mécanismes fondamentaux de la tolérance à l'hypoxie dans les tissus des poissons peut éclairer sur les réactions à l'hypoxie des tissus des mammifères, y compris ceux des humains. Ces réponses sont d'une grande importance pour la recherche sur les conditions cliniques qui s'accompagnent d'une hypoxie des tissus, notamment les accidents vasculaires cérébraux, les infarctus du myocarde, les arrêts cardiaques et la guérison des plaies.

Monsieur Perry fait appel à une variété d'approches dans ses recherches. Il s'est spécialisé en physiologie des organes, en biochimie, en chimio-endocrinologie et, plus récemment, en biologie moléculaire. Cette approche diversifiée lui a permis d'élargir et d'approfondir sa perspective de la physiologie environnementale des poisons. Ses recherches témoignent brillamment de ce que la " biologie intégrative " permet de faire.

Monsieur Perry est entré à l'Université d'Ottawa en 1983 à titre de professeur adjoint (et de chercheur-boursier universitaire du Conseil de recherche en sciences naturelles et énergie); il est devenu professeur titulaire en 1993. Il a publié plus de 200 articles dans les périodiques les plus en vue dans son domaine. Sa subvention de recherche du CRSNG compte parmi les plus importants octrois du comité de sélection en biologie intégrative. En 2000, il a obtenu une bourse de recherche Killam.

Le laboratoire de M. Perry est également un excellent milieu de formation pour la nouvelle génération de physiologistes intégratifs. Pour l'Université d'Ottawa, M. Perry est un scientifique tourné vers l'avenir, un expérimentateur hautement créatif et un professeur soucieux de transmettre des connaissances. Il a encadré un grand nombre d'étudiants diplômés, dont plusieurs ont obtenu des prix et dont les études doctorales sont à l'origine de nombreuses publications de premier ordre.

Monsieur Steve Perry est un chercheur clé au sein du Département de biologie. De plus, il est reconnu à l'échelle nationale et internationale, où il est considéré comme un chef de file dans le domaine de la physiologie animale comparée.

Prix et distinctions

  • Membre de la Société royale du Canada(2008)
  • Prix d’excellence en recherche(2004)
  • Bourse Killam(1999)
Haut de page