Ruth Slack

Carte électronique

Ruth Slack
Professeure et titulaire de la Chaire de recherche de l'Université sur les traumatismes crâniens aigus et les traitements

Bureau : 613-562-5800 poste 8458

Courriel professionnel : ruth.slack@uOttawa.ca

Ruth Slack

Biographie

Chaire de recherche de l'Université sur les traumatismes crâniens aigus et les traitements

Faculté de médecine

Améliorer la vitesse de guérison chez les victimes de traumatismes crâniens aigus

Les traumatismes crâniens aigus sont une cause importante de mortalité et d'invalidité permanente au Canada, plus particulièrement auprès de gens âgés de moins de 34 ans. À l'heure actuelle, 3 milliards de dollars sont dépensés annuellement pour venir en aide aux 200 000 Canadiens vivant avec une invalidité causée par un accident cérébrovasculaire. Le nombre de traumatisés crâniens augmente chaque année, de sorte qu'une priorité du domaine de la santé est de trouver des stratégies efficaces de traitement pouvant améliorer le rétablissement fonctionnel des traumatisés.

Dre Slack s'efforce de trouver ces traitements. Elle est reconnue par ses pairs non seulement pour la qualité de ses recherches mais aussi pour leurs bénéfices potentiels.

Selon Dre Slack : " Le dommage causé par un traumatisme crânien aigu et un accident cérébrovasculaire est similaire, et comporte deux périodes distinctes de mortalité cellulaire. En premier lieu, il y a une étape rapide et irréversible de mortalité cellulaire causant la mort ou la détérioration de tissus, ceci principalement en raison d'une diminution du débit sanguin. La deuxième étape de mortalité cellulaire s'effectue à retardement, deux à quatre jours après le traumatisme, par un processus nommé l'apoptose. "

Dre Slack s'intéresse aux mécanismes moléculaires qui régissent la neurogenèse. Ce travail a des répercussions de grande portée, notamment dans le domaine de la biologie de développement de base, et dans la recherche sur les cellules souches visant l'élaboration de traitements de remplacement cellulaire pour les traumatismes crâniens. L'élucidation de ces mécanismes est primordiale pour la création de traitements par cellules souches pouvant réparer le système nerveux endommagé. Dre Slack travaille aussi à identifier les cibles moléculaires importantes qui régissent la mort de neurones suite à un traumatisme. Cette recherche jouera un rôle clé dans la mise sur pied de traitements efficaces de traumatismes crâniens aigus.

Dre Slack s'intéressera aussi aux possibilités de régénérer des tissus endommagés par un traumatisme ou un infarctus. Elle espère se servir de ses recherches pour améliorer la régénération neuronale suite à un traumatisme.

Dre Slack est professeure agrégée à l'Université d'Ottawa et travaille conjointement au Département de médecine cellulaire et moléculaire depuis 1997. Elle est membre active du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires et du Réseau de cellules souches. Elle a rédigé un grand nombre d'articles qui ont été publiés dans des revues prestigieuses. De plus, Dre Slack contribue de façon importante aux cours de cycles supérieurs et à la formation en recherche auprès d'étudiants des programmes de spécialisation, de 2e et de 3e cycles. Dre Slack figure parmi les jeunes chercheurs en neurosciences les plus prometteurs au Canada. Elle jouira de reconnaissance internationale pour son travail dans les domaines très compétitifs des mécanismes moléculaires neurogénétiques et des mécanismes liés à la mort de cellules neuronales.

Prix et distinctions

  • Membre de la Société royale du Canada (2017)
  • Medical Research Council of Canada Fellowship (1994)
Haut de page