Gary Slater

Carte électronique

Gary Slater
Professeur et titulaire de la Chaire de recherche de l'Université en physique biologique

Bureau : 613-562-5800 poste 1450

Courriel professionnel : gslater@uOttawa.ca

Gary Slater

Biographie

Chaire de recherche de l'Université en physique biologique

Faculté des études supérieures et postdoctorales

Portée de la recherche

  • Modélisation par dynamique moléculaire.
  • Diffusion sur réseau : hydrogels et largage de médicament.
  • Les biofilms : un modèle innovateur avec agents autonomes.

Pertinence de la recherche

Cette recherche revêt un intérêt considérable pour la biologie, en particulier à cause du développement de la génétique moléculaire et des grands projets génome, qui reposent largement sur l'électrophorèse. Ces travaux s'inscrivent dans les axes de développement des sciences moléculaires et de santé, et plus particulièrement dans le secteur génétique et biopharmaceutique.

À la frontière de la « biophysique »

Gary Slater s'est investi depuis longtemps dans la recherche à l'interface physique-biologie. Il est un des premiers spécialistes au monde dans le domaine des mécanismes de l'électrophorèse de l'ADN.

Ses travaux sur les principes de base de la séparation de l'ADN dans les gels sont reconnus pour avoir eu une influence majeure sur tout ce domaine - qui a conduit au séquençage des génomes. Le professeur Slater et son équipe ne se sont pas contentés de participer à donner une base fondamentale et conceptuelle solide à ce domaine de pointe ; ils ont également proposé plusieurs innovations remarquables, comme la technique ELFSE.

Dans le cadre de cette recherche, le professeur Slater s'intéressera à l'électrophorèse de molécules hybrides ADN-peptide, aux interactions entre une molécule d'ADN et les éléments des dispositifs microfluidiques en développement, à l'hydrodynamique de l'étirement de polymères dans de mauvais solvants et aux systèmes d'analyse d'ADN à base de nanopores.

Il a également entrepris l'étude de biofilms, des colonies de bactéries qui croissent sur des surfaces et qui sont souvent une menace majeure notamment sur des implants médicaux ou dans des conduites d'eau.

Prix et distinctions

  • Membre de la Société royale du Canada (2012)
  • Membre du American Physical Society (2011)
  • Prix d’excellence en recherche (2001)
  • Chercheur de l'année (2001)
  • Chercheur de l'année (2000)
  • Prix d'excellence en Science et technologies de la société Xerox.
  • Nomination au American Men & Women of Science.
Haut de page