La NANOtechnologie a un impact GIGAntesque

Images TEM de champ lumineux de deux nanopores métallisés.

Crédit photo : 10.1002/adfm.201402468 (lien seulement disponible en anglais)

Le 3 octobre 2017, deux brevets américains ont été accordés à la communauté de recherche de l’Université d’Ottawa. Cette nouvelle démontre l'un des services offerts par le bureau du Service de soutien à l’innovation qui aide les chercheurs à développer, protéger et commercialiser leurs découvertes.

Ensemble, les deux brevets désignent un nouveau moyen bas prix qui est fiable, précis et automatisé pour créer et contrôler la taille d’un nanopore dans une membrane. Ces techniques offrent une nouvelle alternative aux technologies existantes de nanopores à l’état solide qui souffrent de plusieurs inconvénients qui limitent leur utilité pour les études biomoléculaires. À l’avenir, ces découvertes faciliteront la recherche universitaire et augmenteront le potentiel de commercialisation de toutes nouvelles technologies basées sur les nanopores pour les applications en sciences de la santé. Ces révélations peuvent être étendues à d’autres matériaux tout en contribuant à diverses applications pour la génomique personnalisée et le séquençage de l’ADN.


Fabrication de nanopores à l’aide de champs électriques élevés

  • Inventeurs : Wing Hei Kwok, Vincent Tabard-Cossa, Kyle Alexander Zarkel Briggs.

Procédé de contrôle de la taille de nanopores à l’état solide

  • Inventeurs : Michel Godin, Eric Beamish, Vincent Tabard-Cossa, Wing Hei Kwok.

Le laboratoire Godin et le Laboratoire T.-Cossa (liens seulement disponible en anglais) ont joué un rôle clé dans le processus d’invention et font tous deux parties du Centre de nanophysique interdisciplinaire de l’Université d’Ottawa. Le Laboratoire Godin vise à développer de nouveaux moyens de détection de matériel biologique dans l’espoir d’améliorer la technologie utilisée pour la surveillance de l’environnement, le diagnostic des maladies et la détection du cancer. Le laboratoire T.-Cossa est dédié au développement de nouvelles techniques et méthodes pour manipuler et caractériser des molécules uniques en utilisant des dispositifs nanofluidiques, pour démêler la physique fondamentale régissant le comportement de molécules biologiques dans des géométries nanoconfinées, et finalement pour traduire ces découvertes en nouveaux outils pour les sciences de la vie.

Le bureau du Service de soutien à l’innovation souhaite féliciter les inventeurs et continue à soutenir le développement et la commercialisation.

Haut de page