Deux jeunes chercheurs sont honorés par l’Université d’Ottawa

Publié le jeudi 5 février 2015

OTTAWA, le 5 février, 2015 -- Aujourd’hui, l’Université d’Ottawa a honoré deux professeurs pour leurs contributions exceptionnelles à la recherche et au programme de mentorat étudiant. Les professeurs Roland Pongou, de la Faculté des sciences sociales, et Maxim Berezovski, de la Faculté des sciences, se sont ainsi vu décerner le Prix jeune chercheur ou chercheuse de l'année .

« Je suis fière de souligner le travail inspirant de ces deux chercheurs et enseignants exemplaires, a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche. Leur réussite actuelle illustre le leadership dont ils feront preuve demain. »

Professeur Roland Pongou,  Département de science économique, Faculté des sciences sociales
Prof. Roland Pongou-gagnant du Prix Jeune Chercheur de l'année 2015- Prof. Roland Pongou, winner of the Young Researcher of the Year Award 2015

Diplômé en mathématiques, en démographie et en économie, le professeur Pongou est notamment reconnu comme étant un chercheur polyvalent d’avant-garde axé sur les enjeux économiques des réseaux. Ses travaux sur les réseaux de personnes infidèles, qui lui ont valu le Prix Polanyi 2013, ont permis de mieux cerner les mécanismes par lesquels les facteurs, comme l'ethnicité ou le genre ont une incidence sur la propagation des maladies sexuellement transmissibles, particulièrement en Afrique. Il est également un mentor engagé. Son approche pédagogique est de communiquer aux étudiants les outils conceptuels et analytiques qui leur permettront d'affronter les défis académiques et professionnels suivant leurs études à l'Université d'Ottawa.

Professeur Maxim Berezovski, Département de chimie, Faculté des sciences
Prof. Maxim Berezovski- gagnant du Prix jeune chercheur de l'année 2015 - Prof. Maxim Berezovski - winner of teh Young Researcher of the Year Award

Le professeur Berezovski puise dans la chimie et la biologie pour étudier les grandes interactions biomoléculaires et  et concevoir des biocapteurs et des méthodes bioanalytiques.  Ses travaux, qui portent sur la compréhension des processus moléculaires et des mécanismes du cancer et des maladies auto-immunes, visent à élaborer des biopharmaceutiques novateurs appelés aptamères quis sont des anticorps synthétiques. En menant sa recherche, le professeur Berezovski a créé des technologies permettant de reconnaître les cellules cancéreuses,virueses et bactéries, suivre leur progression et les éliminer sans endommager les cellules normales. Sa méthode d’enseignement extrêmement efficace permet aux étudiants en biologie d’acquérir un vaste savoir sur les techniques analytiques utilisées en chimie et en physique, et aux étudiants de chimie et de physique d’acquérir des compétences similaires en biologie.

Le  Prix jeune chercheur ou chercheuse de l'année s'accompagne d’une bourse de 10 000 $ et est décerné dans deux catégories: les sciences sociales et humaines et les sciences pures et appliquées.

L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.

Haut de page