Lancement du Réseau national de recherche sur l'environnement et l'économie

Publié le mercredi 4 juillet 2012

OTTAWA, le 4 juillet 2012 — Un nouveau Réseau national de recherche sur l'économie et la politique environnementale, présidé conjointement par  l’Université d’Ottawa et la University of Calgary est lancé avec un grand enthousiasme. Ce Réseau, qui reçoit un financement de base d’Environnement Canada, rassemble 70 éminents chercheurs dans l’ensemble du pays afin d’étudier et d’élaborer des politiques innovatrices pour protéger l’environnement du Canada tout en édifiant un avenir économique plus solide.

L’économie du futur récompensera probablement les entreprises (et les pays) qui sont éconergétiques, peu polluantes et qui utilisent de manière productive les ressources naturelles rares – en fait, cela se produit déjà. Le défi du Canada est de concevoir des politiques environnementales qui favoriseront le degré d’innovation et d’efficacité requis pour se préparer à cette nouvelle économie. Ce Réseau entend apporter des conseils sur la façon de relever ce défi. En misant sur les recherches et les expériences internationales d’avant-garde, le Réseau réunit les meilleurs chercheurs canadiens afin d’apporter des conseils sur la « prochaine génération » d’approches stratégiques qui permettront d’édifier une économie canadienne plus écologique et plus solide.

Environnement Canada a engagé 500 000 $ sur cinq ans pour soutenir l’établissement de ce réseau de recherche. Cette initiative a pour objectif d’améliorer la capacité d’Environnement Canada à intégrer les considérations de politique environnementale et économique et la recherche à ses fonctions de réglementation. 

Le Réseau sera conjointement présidé par la University of Calgary et l’Université d’Ottawa, qui fournissent toutes deux des ressources importantes pour le soutenir. Les codirigeants du Réseau sont Scott Taylor, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie internationale, énergétique et écologique et professeur, Département des sciences économiques, University of Calgary, et Stewart Elgie, directeur, Institut de l’environnement et professeur, Faculté de droit, Université d’Ottawa. Les membres du Comité directeur sont Vic Adamowicz (University of Alberta), Graeme Auld (Carleton University), Philippe Barla (Université Laval), Kathryn Harrison (University of British Columbia), Ken McKenzie (University of Calgary), et Bernard Sinclair-Desgagné (HEC Montréal). La Prospérité durable,un réseau de recherche et de politiques sur l’économie verte offrira des services de gestion et de soutien au nouveau Réseau.

« Les discussions sur la politique environnementale sont souvent plus contentieuses qu’elles ne devraient l’être – oui, cela suppose certains compromis, toutefois, une compréhension claire des preuves établissant un lien entre la réglementation et la productivité, la compétitivité et les résultats environnementaux est essentielle pour prendre de bonnes décisions stratégiques. L’objectif du réseau est de fournir cette information aux décideurs », explique le professeur Scott Taylor.

« L’idée que l’on a à choisir entre un environnement sain et une économie forte est rétrograde. En vérité, nous avons besoin des deux et que nous pouvons avoir les deux, indique le professeur Stewart Elgie. En mettant en place des politiques judicieuses qui permettent d’harmoniser nos incitatifs environnementaux et commerciaux, le Canada pourrait bien devenir un chef de file mondial en matière d’économie verte d’ici une génération, et cela, dans tous les secteurs. »

Le Réseau mobilise 74 universitaires, représentant 12 disciplines et 19 universités et organismes de recherche canadiens. Douze (12) universitaires internationaux y participent également, parmi lesquels de nombreux chercheurs de renom dans leur domaine. Le Réseau se penchera sur les moyens de concevoir des politiques environnementales qui permettent d’améliorer la compétitivité et l’innovation, tout en modifiant les comportements. Il renforcera les liens et la capacité, favorisera un meilleur dialogue entre les universitaires et les partenaires gouvernementaux, et effectuera de la recherche novatrice et pertinente pour la prise de décisions.

INFORMATIONS

Danielle Perreault 
coordonnatrice du Réseau
613-562-5800 poste 3342 
perreault@sustainableprosperity.ca

Haut de page