Les micro-ARN régulent l’immunométabolisme : comment le système immunitaire modifie l’état métabolique pour combattre l’infection

Publié le vendredi 11 décembre 2015

OTTAWA, 11 décembre 2015 -- De nombreux virus se servent du métabolisme de l’hôte pour combler d’importants besoins en composantes fondamentales et en énergie afin d’accroître leur cycle de vie. Pour combattre les infections, les êtres humains disposent de mécanismes évolués bloquant l’accès à ces ressources essentielles par les virus. 

Un groupe de scientifiques dirigé par le professeur John Pezacki du Département de chimie et sciences biomoléculaires et le doctorant Ragunath Singaravelu étudient les principales molécules contrôlant l’accès des virus aux principaux éléments structuraux et énergétiques du corps humain. L’équipe a trouvé une petite molécule dans le foie (micro-ARN-185) qui inhibe l’expression des gènes métaboliques essentiels à la synthèse des acides gras et du cholestérol.

Selon leur étude, pendant une infection virale du foie, notre système immunitaire augmente les niveaux de micro-ARN-185 pour contenir la teneur en gras dans le foie et entraver l’infection virale. Fait intéressant, ils ont également découvert un virus qui diminue activement les niveaux de micro-ARN-185 pour favoriser l’accumulation de gras dans le foie et contourner notre réaction immunitaire. Dans l’ensemble, leurs travaux mettent en évidence le micro-ARN-185 en tant que nouveau médiateur de la réaction immunitaire innée par l’intermédiaire de la régulation du métabolisme hépatique.

Haut de page