De nombreuses femmes auraient des carences en acide folique durant la grossesse

Publié le mercredi 11 avril 2012

OTTAWA, le 11 avril 2012 — Une équipe de chercheurs, dont des professeurs de l’Université d’Ottawa, a découvert pourquoi une femme enceinte sur cinq n’atteint pas les concentrations d’acide folique qui permettraient de diminuer les risques d’anomalie du tube neural chez leurs bébés. Cynthia Colapinto et Lise Dubois, de l’Institut de recherche sur la santé des populations, et Mark Tremblay, du Département de pédiatrie, ont examiné une étude nationale et découvert que de nombreuses femmes ne prennent pas les quantités recommandées de suppléments d'acide folique.

 

Pour plus d'information

Néomie Duval
Agente, relations médias
Bureau : 613-562-5800 (2981)
Cellulaire : 613-863-7221
neomie.duval@uottawa.ca

Haut de page