Nouvelles chaires de recherche pour examiner la question d’un système de santé à deux vitesses et explorer de nouvelles fonctionnalités pour des dispositifs quantiques

Publié le mercredi 21 janvier 2015

OTTAWA, le 21 janvier 2015 - L’Université d’Ottawa a nommé les titulaires de deux nouvelles chaires de recherche qui renforceront le leadership de l’Université dans des domaines de la politique sur les soins de santé et des technologies avancées de communication.

« La recherche menée par ces chefs de file mondiaux stimulera l’innovation et améliorera la vie des Canadiennes et des Canadiens tout en formant la prochaine génération de chercheurs », a déclaré Mme Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche.

Les titulaires de ces deux chaires de recherche universitaire sont :

Colleen M. Flood, Faculté de droit, Section de common law
Chaire de recherche de l’Université en droit et politiques de la santé

Le système canadien d’assurance-maladie fait de plus en plus l’objet de débats devant les tribunaux. En particulier, compte tenu des longues périodes d’attente, les lois limitant les soins de santé à deux vitesses et l’évitement des temps d’attente sont contestées comme étant contraires à la Charte des droits et libertés. En tant que titulaire de la Chaire de recherche en droit et politiques de la santé, la professeure Flood fournira aux tribunaux et aux décisionnaires du gouvernement des données et des analyses claires et exhaustives, fondées sur la comparaison d’administrations de partout dans le monde, sur les avantages et désavantages de différentes règlementations visant à atténuer les répercussions négatives d’un système de santé à deux vitesses. Les gouvernements et les tribunaux pourront ainsi mieux comprendre leurs options en matière de règlementation des intérêts privés dans le système de santé et les effets connexes sur des facteurs tels que les temps d’attente et l’équité.

Pawel Hawrylak, Faculté des sciences, Département de physique 
Chaire de recherche de l’Université en théorie quantique des matériaux

La théorie des quanta, formulée au début du 20e siècle, s’est révélée essentielle à la conception des matériaux et dispositifs de pointe à la base de notre qualité de vie. Toutefois la complexité de la théorie quantique des matériaux continue de rendre ses prédictions extrêmement difficiles. En tant que titulaire de la Chaire de recherche sur la théorie quantique des matériaux, le professeur Hawrylak proposera des outils théoriques et informatiques qui permettront aux scientifiques de comprendre et de concevoir des matériaux de pointe, de développer de nouvelles fonctionnalités quantiques par nanotechnologies et génie moléculaire, et de traduire ces fonctionnalités en dispositifs quantiques dans le but de relever les défis qui se posent dans les domaines des technologies de l’information et des communications, de l’énergie, de la sécurité et de la santé.

Le Programme des chaires de recherche de l’Université d’Ottawa reconnaît et soutient l’excellent travail des professeurs de l’Université dans des domaines de recherche stratégiques ainsi que dans la formation des étudiants.

L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.

Haut de page