Programme des chaires de recherche du Canada : essentiel pour attirer les meilleurs chercheurs à l’Université d’Ottawa

Publié le mardi 13 mars 2012

OTTAWA, le 13 mars 2012 — L’Université d’Ottawa a accueilli l’honorable Gary Goodyear, ministre d’État (Sciences et Technologie), à l’occasion de l’annonce du financement fédéral du Programme des chaires de recherche du Canada. Grâce à ce programme, l’Université d’Ottawa recrute les chercheurs les plus prometteurs et les plus brillants du monde et se positionne comme l’un des leaders de la recherche universitaire du pays.

L’honorable Gary Goodyear a annoncé que 132 chaires de recherche du Canada se partageront un financement fédéral de 124,5 millions de dollars incluant 6,3 millions provenant de la Fondation canadienne pour l'innovation. L’Université d’Ottawa a obtenu le renouvellement du financement de cinq chaires de recherche, dont le travail a conduit à des découvertes fondamentales dans les domaines de la maladie de Parkinson, de lananophotonique computationnelle, de la mondialisation et de l’équité en santé, de l’épidémiologie du génome humain et de la protéomique et de la biologie des systèmes.

« Notre gouvernement investit dans des programmes de recherche qui ont un impact continu sur l’économie du Canada et qui sont importants pour ses citoyens, a indiqué M. Goodyear. Nous mettons l’accent sur ce qui est important, c’est-à-dire la création d’emplois et la croissance économique. En favorisant l’innovation, non seulement on encourage la recherche de pointe, mais on contribue à la création d’idées prometteuses sur le marché du travail afin de s’assurer que l’économie du pays demeurera solide. »

« Nous remercions le gouvernement du Canada d’investir chaque année massivement dans ce programme, qui joue un rôle majeur en matière de recherche et d’innovation, ainsi que dans la formation de la prochaine génération de scientifiques », a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche de l’Université d’Ottawa.

La recherche à l’Université d'Ottawa a pris un élan considérable, tant sur le plan de sa qualité que de son ampleur. Nous sommes aujourd’hui l’une des dix meilleures universités de recherche au Canada. Des centaines de chercheurs exemplaires qui repoussent les limites du possible dans leur domaine ont choisi l’Université d’Ottawa pour poursuivre des recherches qui profitent aux décideurs, aux entreprises, aux chercheurs et aux praticiens, ainsi qu’à l’ensemble de la population canadienne. Des chercheurs comme Paul Corkum, qui a aidé à faire de notre établissement l’un des meilleurs centres de recherche en photonique du monde; comme Lori Beaman, éminente spécialiste de la diversité et de la liberté religieuses; comme Tracy Vaillancourt, grande spécialiste de la santé mentale des enfants et de la prévention de la violence; et comme Michael Geist, chef de file mondial des recherches sur le droit d’auteur.

Pour plus d'information

Karine Proulx
Agente de relations avec les médias
Université d’Ottawa
613-562-5800 poste 3149
613-219-3058 (cell.)
karine.proulx@uOttawa.ca

Haut de page