Une recherche pionnière jette un nouvel éclairage sur les effets de la marijuana sur la mémoire

Publié le vendredi 2 mars 2012

OTTAWA, le 2 mars 2012 — Une importante étude internationale menée par le professeur Xia Zhang (Institut de recherche en santé mentale au Royal et Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa) jette un nouvel éclairage sur l’effet de la marijuana sur la mémoire. Elle laisse entrevoir la possibilité d’utiliser la substance pour traiter la douleur, les crises épileptiques et d’autres affections sans compromettre la mémoire.

Les résultats de l’étude, publiés dans le récent numéro de la revue Cell sont les premiers à montrer que les astrocytes — un important type de cellules cérébrales — jouent un rôle clé dans le contrôle de la mémoire et des neurones. Depuis une centaine d’années, les scientifiques croyaient plutôt que les neurones étaient les seules responsables de l’affaiblissement de la mémoire sous les effets de la marijuana.

L’étude montre que l’effet sur la mémoire du THC, principal ingrédient psychoactif de la marijuana, est indépendant de ses effets directs sur les neurones. Les effets secondaires découlent en fait de l’effet de la drogue sur les astrocytes. Comme les récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1R) (récepteurs qui entraînent une réaction à la marijuana) diffèrent selon le type de cellules sur lesquelles ils se trouvent, il y a peut-être une façon de cibler les récepteurs des neurones sans toucher aux astrocytes, ce qui éliminerait les effets nuisibles de la marijuana sur la mémoire à court terme.

De plus, la preuve que les astrocytes peuvent jouer un rôle fondamental dans la défaillance de la mémoire à court terme ouvre de nouvelles voies pour l’exploration et le traitement des problèmes de mémoire associés à la maladie d’Alzheimer ou à la schizophrénie.

Le Dr Xia Zhang, directeur du laboratoire de neuroscience translationnelle de l’IRSM, a mené l’étude en partenariat avec Giovanni Marsicano de l’INSERM en France, avec une équipe de 17 scientifiques de l’Amérique du Nord, de l’Asie et de l’Europe.

À propos de l’Université d’Ottawa
L’Université d’Ottawa soutient activement la recherche de pointe et favorise le développement des connaissances basé sur une approche interdisciplinaire. Son engagement envers l’excellence attire les chercheurs les plus prometteurs du Canada et du monde entier.

À propos du Royal
Le Royal est un des plus prestigieux centres de soins en santé mentale et centres universitaires des sciences de la santé du Canada. Son mandat est simple : faire en sorte qu’un plus grand nombre de personnes aux prises avec un problème de maladie mentale se rétablissent plus rapidement. Le Royal joint à la prestation de soins de santé mentale spécialisés, la défense des patients, la recherche et l’éducation afin de transformer la vie des gens atteints d’une maladie mentale complexe résistant au traitement.http://www.theroyal.ca/fr/

Pour plus d'information

Karine Proulx
Agente de relations avec les médias
Université d’Ottawa
613-562-5800 poste 3149
613-219-3058 (cell.)
karine.proulx@uOttawa.ca

Haut de page