Candidature pour une chaire de recherche de l’Université

Les Chaires de recherche de l’Université (CRU) ont un mandat initial de cinq ans et leur nomination peut être renouvelée une seule fois, suite à une recommandation positive du doyen ou de la doyenne de la faculté, ainsi que du Comité d’évaluation des chaires de recherche (CÉCR) de l’Université. Exceptionnellement, un troisième et dernier mandat avec un soutien financier réduit peut être accordé.

Les dossiers de nomination doivent être soumis par les doyens et les doyennes des facultés au Cabinet du vice-recteur à la recherche et sont ensuite évalués par le CÉCR. Le CÉCR siège généralement trois fois durant l’année.

Les dossiers de nomination, incluant les évaluations externes, sont évalués sur la base des critères suivants :

  • Le niveau d’excellence et de productivité du candidat ou de la candidate, et/ou la preuve que la recherche mènera à des réalisations exceptionnelles;
  • Le potentiel d’atteindre un niveau de reconnaissance international dans le domaine;
  • Le potentiel d’attirer et de retenir d’excellents stagiaires, étudiants et futurs chercheurs;
  • La pertinence du programme de recherche proposé en lien avec les axes prioritaires de développement de la recherche de l’Université; et
  • L’originalité et la qualité du programme de recherche proposé.

Processus de mise en nomination

1. Préparation du dossier de nomination

Le dossier de candidature doit inclure:

  • Une lettre du doyen présentant et justifiant la nomination (maximum 3 pages);
  • Le titre de la chaire et le sommaire du programme de recherche; il s’agit de résumer en 100 mots (dans un langage clair, concis et accessible) les aspects uniques et importants du programme de recherche proposé. Ce résumé pourrait être utilisé à des fins publicitaires;
  • Le programme de recherche rédigé par le candidat (maximum 5 pages) – Voir section « Critères d’évaluation »  et le document des directives détaillées concernant la présentation;
  • Le plan budgétaire accompagné de justifications. Le budget total est de 25 000 $ par année pendant cinq ans et peut couvrir les principaux frais de recherche (p. ex. assistants et associés de recherche, étudiantes et étudiants des cycles supérieurs, fournitures de bureau). Un maximum de 5 000 $ du budget total annuel peut être utilisé à titre de supplément salarial pour le titulaire de la chaire. Dans cette section, expliquez et justifiez comment le budget sera utilisé ainsi que la proportion du budget allouée aux principaux frais de recherche versus le supplément salarial. (Note : les fonds alloués pour les principaux frais de recherche s’ajoutent au financement externe coexistant du titulaire de la chaire, sans le remplacer);
  • Un curriculum vitae à jour en conformité avec le modèle du Conseil des études supérieures de l’Ontario (huit dernières années; veuillez inclure les interruptions de carrière tels que des congés parentaux ou de maladie, qui peuvent avoir eu une incidence sur le dossier de recherche. Celles-ci seront prises en considération dans le cadre du processus de sélection;
  • Une liste des cinq principales contributions à la recherche du candidat durant sa carrière ainsi qu’une explication de leur importance et de leurs répercussions;
  • Le nom et l’adresse courriel de quatre évaluatrices ou évaluateurs indépendants, dont au moins un de l’étranger.
  • Tous les candidats qui le souhaitent peuvent rencontrer le Directeur du Collège des chaires de recherche sur le monde francophone, le professeur E.-Martin Meunier, afin de bénéficier de conseils et suggestions pour la présentation de leur programme de recherche et de leur dossier académique.

 

Directives détaillées

2. Soumission du dossier de nomination

Veuillez envoyer le dossier de nomination à l'adresse courriel suivante: rcca-coord@uottawa.ca.

3. Évaluation externe par trois experts dans le domaine

La Coordonnatrice des chaires de recherche est responsable d’envoyer le dossier de nomination à trois évaluateurs externes dans le domaine.

Politique sur les conflits d'intérêts

Afin d’éviter tout conflit d’intérêts, veuillez vous assurer que les évaluateurs potentiels :

  • ne sont pas affiliés de quelque façon que ce soit avec l’Université d’Ottawa (y compris les hôpitaux et les instituts de recherche);
  • n’entretiennent aucune relation personnelle avec le candidat (notamment ami proche, parent, ancien superviseur de doctorat ou postdoctoral, mentor, ancien étudiant sous la supervision du candidat);
  • n’ont pas collaboré, publié ou partagé des fonds avec le candidat au cours des six dernières années, ou ne prévoient de le faire prochainement;
  • ne participent pas au programme de recherche proposé; et
  • ne sont pas dans une position où le résultat de l’examen de la candidature pourrait leur faire enregistrer des gains ou des pertes sur le plan financier ou matériel.
4. Évaluation interne par le Comité d’évaluation des chaires de recherche (CÉCR)

Le dossier de nomination, incluant les évaluations externes, est évalué sur la base des critères suivants:

  • Le niveau d’excellence et de productivité du candidat ou de la candidate, et/ou la preuve que la recherche mènera à des réalisations exceptionnelles;
  • Le potentiel d’atteindre un niveau de reconnaissance international dans le domaine;
  • Le potentiel d’attirer et de retenir d’excellents stagiaires, étudiants et futurs chercheurs;
  • La pertinence du programme de recherche proposé en lien avec les axes prioritaires de développement de la recherche de l’Université; et
  • L’originalité et la qualité du programme de recherche proposé.
5. Avis de décision

Suite à la recommandation finale du CÉCR, un avis de décision est envoyé au doyen ou à la doyenne de la faculté concernée. Il n'y a aucun processus d'appel.

Dégrèvement

Les titulaires des CRU peuvent être admissibles à un dégrèvement d’un cours d’une session (de deux à trois crédits) par année, selon ce qui aura été négocié avec le doyen ou la doyenne de la faculté.

Fin du mandat de la chaire

L’Université accorde deux années supplémentaires à partir de la date de fin du mandat de la Chaire pour les dépenses de fonds résiduels. Aucune extension au-delà de cette période ne sera accordée.

Haut de page