Chaires de recherche : cinq chercheurs exceptionnels se démarquent

Les professeurs Ivy Lynn Bourgeault, Paul Daly, Karin Hinzer, Michael Williams et Julian Little

L’Université d’Ottawa est fière d’annoncer l’octroi de quatre nouvelles chaires de recherche de l’Université (CRU) et d’une nouvelle chaire de recherche éminente (CRÉ) à cinq chercheuses et chercheurs chevronnés, dans des domaines aussi variés que la diversité, le droit, la photonique, la politique mondiale et l’épidémiologie.

« L’attribution de ces chaires de recherche permettra à des chercheuses et des chercheurs de haut niveau d’accroître nos découvertes dans des champs d’importance stratégique pour notre établissement », a déclaré Sylvain Charbonneau, vice-recteur à la recherche de l’Université. 

 

Les titulaires des quatre chaires de recherche de l’Université sont :

Ivy Lynn Bourgeault (École de gestion Telfer) – Chaire de recherche de l’Université sur le genre, la diversité et les professions

Ivy Lynn Bourgeault vise à améliorer considérablement les interventions en vue de favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion de toutes les femmes dans des postes de gestion au sein de différentes professions, ainsi que l’expérience qu’elles font de la santé mentale et de la sécurité au travail.

Paul Daly (Faculté de droit – Section de common law) – Chaire de recherche de l’Université en droit administratif et gouvernance

Les recherches de Paul Daly s’intéressent aux principes et aux méthodes qui guident les milliers de décisions rendues chaque jour par les nombreux organismes administratifs du Canada, lesquels doivent se prononcer en toute légalité et équité, et de manière raisonnable, sur une grande variété d’enjeux qui affectent les Canadiens et Canadiennes, des demandes complexes d’aide sociale au contenu francophone offert par les réseaux de câblodistribution.

Karin Hinzer (Faculté de génie) – Chaire de recherche de l’Université sur les dispositifs photoniques pour la production d’énergie

Karin Hinzer fait progresser des concepts novateurs en photonique et en nanophotonique pour créer de nouvelles architectures et de nouveaux marchés dans les domaines de l’énergie et de la communication de données.

Michael Williams (Faculté des sciences sociales) – Chaire de recherche de l’Université en pensée politique mondiale

Les travaux de recherche de Michael Williams portent sur l’influence des idées sur la politique internationale. Ils placent les partis, les mouvements et les idées d’extrême droite actuels dans le contexte à la fois de leurs liens transnationaux et idéologiques/organisationnels et de leurs fondements idéologiques/historiques. Ils visent ainsi à fournir une analyse intellectuelle et institutionnelle complète de la dynamique d’ensemble du conservatisme radical, des analyses ciblées de certains de ses impacts contemporains les plus importants et les plus révélateurs, ainsi qu’une évaluation critique de ses répercussions.

 

Le titulaire de la chaire de recherche éminente est :

Julian Little (Faculté de médecine) – Chaire de recherche éminente en épidémiologie et contrôle des maladies chroniques

Julian Little est un chef de file en épidémiologie du génome humain. Il planifie poursuivre ses activités de recherche dans le domaine des anomalies congénitales pour progressivement se tourner vers d’autres maladies chroniques, nommément la psychose et la psychose affective.

 

Photo, de gauche à droite : les professeurs Ivy Lynn Bourgeault, Paul Daly, Karin Hinzer, Michael Williams et Julian Little

Haut de page