À la croisée des idées : Le complexe STEM façonne l'avenir de la recherche

Publié le mardi 18 septembre 2018

Le complexe STEM

 

Par Monique Roy-Sole

Dans son laboratoire de génie des ressources hydriques situé au sous-sol du complexe STEM, Ioan Nistor opposera mondes naturels et artificiels. Grâce à de l’équipement unique au Canada, le professeur de génie et ses collègues feront des vagues et ébranleront la terre; ils simuleront des tsunamis, des séismes et d’autres catastrophes naturelles, et évalueront leur impact sur des structures importantes, telles que des ponts, des immeubles et des barrages. L’objectif du laboratoire est la construction d’infrastructures plus résistantes à la force destructrice des phénomènes météorologiques extrêmes.

L’opposition est aussi au cœur du complexe STEM lui-même, conçu comme un endroit où la rencontre des idées est la bienvenue et où tout est possible. Il s’agit du plus grand immeuble du campus, et il double l’espace réservé à la recherche, à l’apprentissage expérientiel et à l’entrepreneuriat. C’est là que les notions traditionnelles de la recherche scientifique et de la découverte sont mises sens dessus dessous pour encourager l’inclusion et l’innovation au sein de toutes les disciplines, des arts aux sciences humaines, en passant par les sciences et le génie.

« Le complexe STEM emprunte une approche transformatrice de l’apprentissage et de la recherche », affirme Sylvain Charbonneau, vice-recteur à la recherche. « Il offrira une meilleure base de recherche pour former les prochaines générations d’innovateurs, en combinant les connaissances fondamentales avec des compétences transférables et un savoir-faire entrepreneurial. »

//www.youtube.com/embed/azMLg-aofQA?wmode=transparent&jqoemcache=AOyXLhttps://www.youtube.com/watch?v=azMLg-aofQAnonefalsenoresize16:9undefinedundefinedcenter

Les étudiants et étudiantes y seront encouragés à jouer, faire des expériences et même échouer. L’immeuble a notamment les caractéristiques suivantes :

  • 18 laboratoires de pointe, dont des laboratoires expérientiels tels que le Laboratoire Pelling, où des chercheurs de diverses disciplines étudient de nouvelles stratégies de manipulation de cellules.
  • L’atelier Makerspace Richard-L’Abbé, l’Espace collaboratif John-McEntyre et l’Espace de conception Simon-Nehme élargissent l’espace consacré aux remue-méninges et à l’expérimentation pour tous les étudiants. 
  • Des espaces réservés au prototypage, à la commercialisation et à l’entrepreneuriat, comme le Centre Brunsfield et le Carrefour de l’entrepreneuriat.

Le complexe STEM, en plus de donner un élan à la recherche sur le campus, favorisera une meilleure collaboration avec l’industrie et le secteur privé, et il réduira les écarts de l’innovation. En mettant en commun l’art et la science, les étudiants et les chercheurs de tous les domaines façonneront l’avenir.

Haut de page