De jeunes chercheuses accomplies sont honorées par l’Université d’Ottawa

Publié le mercredi 17 février 2016

OTTAWA, le 17 février 2016 — L’Université d’Ottawa est heureuse d’annoncer les lauréats du Prix jeune chercheur ou chercheuse de l’année, Suzanne Bouclin et Karin Hinzer. Le prix vient souligner la contribution exceptionnelle des deux professeures à la recherche ainsi que leur rôle dans la formation efficace des étudiants.

« Je tiens à féliciter ces deux femmes brillantes qui se sont donné comme objectif de repousser les frontières de la recherche, d’innover pour améliorer la vie des Canadiens et de former les futures générations de leaders », a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche.

Arrivée à la Faculté de droit en 2011, Suzanne Bouclin n’a pas tardé à s’imposer comme l’une des chercheuses les plus prometteuses par son engagement en faveur de l’égalité et de la justice sociale. Son travail novateur vise à favoriser l’accès à la justice en exploitant la technologie des nouveaux médias populaires pour contester les inégalités et diffuser les notions élémentaires du droit au sein de la population. Non contente d’avoir mis sur pied une clinique mobile d’aide juridique à l’intention des sans-abri d’Ottawa ou d’explorer les moyens d’attirer l’attention du public sur l’expérience des groupes marginalisés à l’aide du cinéma et des nouveaux médias, Suzanne Bouclin accomplit un travail bénévole considérable au sein de la collectivité. Elle fait figure de chef de file en matière d’analyse et de dénonciation de l’échec systémique de la profession juridique pour ce qui est d’assurer l’accès à la justice par les franges marginalisées de la société.

Karin Hinzer est professeure agrégée à l’École de science informatique et de génie électrique et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les nanostructures photoniques et les dispositifs intégrés. Ses travaux portent sur le perfectionnement des cellules photovoltaïques solaires multijonction, une technologie qui ouvre la voie, dans le domaine de la production d’énergie renouvelable, à la possibilité de fabriquer à faible coût des panneaux solaires capables d’une haute efficacité énergétique aussi bien en milieu désertique que dans un climat tempéré comme celui de l’Ontario. Karin Hinzer réussit à mener de front des activités de recherche de pointe tout en consacrant généreusement une partie de son temps à la formation d’un personnel hautement qualifié.

Le Prix jeune chercheur ou chercheuse a été créé en 1995 pour reconnaître l’excellence et encourager le leadership et l’innovation chez les jeunes chercheurs. Il s’accompagne d’une subvention de recherche de 10 000 $. 

Haut de page