Le Programme des chaires de recherche du Canada dévoile les résultats de ses cibles en matière d’équité

Publié le mercredi 13 mai 2020

Quatre personnes issues de la diversité sont debout, les bras croisés.

 

Le Programme des chaires de recherche du Canada a publié les résultats de ses cibles en matière d’équité dans 76 établissements postsecondaires du pays qui s’étaient fixé des objectifs pour remédier à la sous-représentation des femmes, des Autochtones, des personnes handicapées et des membres de minorités visibles parmi les titulaires de chaires. Ces résultats sont représentatifs de la situation au 1er décembre 2019.

L’Université d’Ottawa a dépassé ses cibles en matière d’équité dans les catégories des femmes et des minorités visibles. Au 1er décembre 2019, 23 femmes et 11 membres de minorités visibles avaient en effet été recrutés et nommés titulaires de chaires de recherche du Canada (CRC) à l’Université d’Ottawa, des résultats bien au-delà des cibles de 18 et de huit, respectivement.

En ce qui concerne les personnes handicapées et les Autochtones, l’Université a pris les moyens nécessaires afin d’attirer et de recruter des titulaires de ces deux groupes pour lesquels elle s’était fixé des cibles de deux et de un, respectivement. Toutefois, conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels, il n’est pas possible de dévoiler le nombre de titulaires s’il est en deçà de cinq.

« L’Université d’Ottawa est heureuse des grands progrès réalisés jusqu’à maintenant, mais elle reste déterminée, grâce à un solide soutien institutionnel, à augmenter davantage la représentation des quatre groupes désignés au sein des titulaires de chaires, suivant son Plan d’action en matière d’équité, de diversité et d’inclusion des chaires de recherche du Canada », a déclaré le recteur et vice-chancelier, Jacques Frémont. 

Pour en savoir plus sur le dossier de l’Université en matière d’équité, de diversité et d’inclusion des chaires de recherche du Canada.

Haut de page