Santé et productivité au travail – plus de 2,8 M$ décernés à deux équipes de recherche dirigées par des professeures de l’Université d’Ottawa

Publié le mardi 7 août 2018

Les professeures Ivy Bourgeault (École de gestion Telfer) et Katherine Lippel (Faculté de droit, Section de droit civil) ont chacune obtenu une subvention de partenariat des IRSC et du CRSH pour leurs travaux interdisciplinaires respectifs sur la santé au travail. Totalisant plus de 2,8 M$, ces subventions font partie de l’initiative conjointe Santé et productivité au travail des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

« L’Université d’Ottawa est reconnaissante envers le CRSH et les IRSC pour cet important investissement dans la recherche touchant au domaine de la santé et de la productivité des travailleuses et des travailleurs au Canada », a déclaré Sylvain Charbonneau, vice-recteur à la recherche. « Grâce à ce financement, des études pilotées par nos chercheuses chevronnées pourront aider à trouver des solutions innovantes aux défis en santé et productivité au sein de l’environnement de travail d’aujourd’hui. »

 

Portrait de la professeure Ivy Bourgeault debout devant un mur de vitre

La professeure Ivy Bourgeault

Ivy Bourgeault

Healthy professional/knowledge workers: Examining the gendered nature of mental health issues, leaves of absence and return-to-work experiences from a comparative perspective (Professionnels et travailleurs du savoir en santé : examiner la nature sexospécifique des enjeux en santé mentale, congés et retours au travail dans une perspective comparative)

La professeure Bourgeault et son équipe de chercheurs universitaires du Canada et du Royaume-Uni étudieront l’expérience des travailleuses et travailleurs du savoir en matière de santé mentale au travail, leurs sources de motivation pour rester au travail ou pour obtenir un congé lié à un problème de santé mentale, et leur expérience de retour au travail à la suite d’un tel congé. Le projet recevra 1 425 000 $ du CRSH et des IRSC, somme à laquelle l’Université d’Ottawa ajoutera des fonds de contrepartie.

En examinant les expériences différenciées selon le genre des travailleuses et travailleurs du savoir ayant subi des troubles de santé mentale, l’équipe de recherche vise à cerner, à évaluer et à mettre en œuvre des interventions fondées sur des données probantes afin de promouvoir la santé mentale au travail. Leur but ultime est d’éclairer et d’influencer les décideurs politiques et les organisations dans l’élaboration de politiques, de pratiques et de programmes efficaces et équitables qui pourront à la fois atténuer les conséquences négatives liées aux questions de santé mentale au travail et réduire l’écart découlant des obstacles systématiques que doivent surmonter les travailleuses et travailleurs du savoir à la suite de congés relatifs à la santé mentale et de leur retour au travail.

Ivy Bourgeault est professeure à l’École de gestion Telfer et titulaire de la Chaire de recherche des IRSC sur le genre, le travail et les ressources humaines en santé. Coordonnatrice en chef du Réseau pancanadien sur les ressources humaines en santé, elle est aussi directrice scientifique du Réseau ontarien de recherche sur les ressources humaines en santé, ces deux réseaux étant hébergés à l’Université d’Ottawa. La professeure Bourgeault a acquis une réputation internationale pour ses recherches sur les professions en santé, les politiques de la santé et la santé des femmes.

Pour en savoir plus sur la recherche d’Ivy Bourgeault 

 

Katherine Lippel

La professeure Katherine Lippel se tient debout devant une zone en construction

La professeure Katherine Lippel

Policy and practice in return to work after work injury: Challenging circumstances and innovative solutions (Politiques et pratiques relatives au retour au travail à la suite d’un accident de travail : circonstances difficiles et solutions innovatrices)

La professeure Lippel a réuni une équipe multidisciplinaire pour examiner de grandes questions de politique liées aux lois sur l’indemnisation des accidents du travail, dans le but d’éliminer les problèmes sous-jacents et d’améliorer l’efficacité des lois pour les catégories de travailleurs les plus vulnérables. Pour ce projet, l’équipe recevra au total 1 419 434 $ du CRSH et des IRSC, somme à laquelle l’Université d’Ottawa ajoutera des fonds de contrepartie.

La recherche de Katherine Lippel étudiera à la fois la mise en œuvre et l’efficacité des politiques en matière d’indemnisation des accidents du travail, en documentant l’application des lois connexes ainsi que des lois sur les droits de la personne partout au Canada et en examinant les répercussions de ces politiques, dans le but ultime de promouvoir le retour au travail durable de tous les travailleurs accidentés ou malades en raison du travail et ainsi de redonner à ces lois leur objectif premier.

La professeure Lippel est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail. Le Conseil de recherches en sciences humaines a reconnu son apport remarquable en lui décernant l’an dernier sa plus haute distinction, la Médaille d’or du CRSH. Mme Lippel a aussi reçu une mention spéciale dans le budget fédéral 2018 comme exemple de succès résultant du soutien financier accordé aux chercheurs canadiens, en particulier la réussite du programme des Chaires de recherche du Canada.

Pour en savoir plus sur la recherche de Katherine Lippe

Haut de page