Transcriptions pour la vidéo de Constance Crompton : Prix de la chercheuse ou du chercheur en début de carrière 2019

Je suis Constance Crompton,

Je suis professeure adjointe en communication à la Faculté des arts et titulaire d'une Chaire de recherche du Canada en humanités numériques. Je dirige également le laboratoire des données en sciences humaines.

En sciences humaines numériques, nous combinons les méthodes de recherche traditionnelles en sciences humaines et l'informatique, afin de répondre à des questions que nous ne pouvions pas poser ou auxquelles nous ne pouvions pas répondre à l'aide d'autres méthodes.

Les sciences humaines ont l'habitude d’aborder des questions complexes telles que la manière d'atténuer les effets de la xénophobie ou du racisme, ou la façon d’assurer une démocratie florissante.

Les sciences humaines numériques apportent ce genre de point de vue en sciences humaines au développement de la technologie, de l'intelligence artificielle et des médias, tout en apportant des outils numériques aux questions des sciences humaines.

Par exemple, en laboratoire, nous utilisons des bases de données graphiques pour découper et recombiner des informations afin de visualiser les changements historiques au fil du temps ou effectuer une analyse statistique pour voir comment les idées et les mouvements sociaux évoluent. En utilisant des ordinateurs, nous pouvons voir des tendances dans les données, que nous ne pouvions pas voir simplement en lisant un texte.

Notre travail le plus passionnant en ce moment, est la création de données liées, qui est le fondement d'un Web sémantique plus intelligent. Nous créons des données liées qui sont lisibles par les humains et, grâce à nos partenaires, qui rassemblent les connaissances en sciences humaines à grande échelle, à un niveau encore jamais vu au Canada.

Ces données sont également lisibles par machine, ce qui peut donner à l'IA, aux moteurs de recherche et à d'autres applications la puissance des sciences humaines : une compréhension nuancée de notre passé pour mieux informer notre avenir.

Haut de page