uOttawa se réjouit de la décision du gouvernement sur le questionnaire long obligatoire

Publié le vendredi 6 novembre 2015

La collectivité des chercheurs et chercheuses de l’Université d’Ottawa se réjouit de la décision du gouvernement d’utiliser à nouveau le questionnaire long obligatoire du recensement, tel qu’annoncé jeudi par l’honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique. 

Toute recherche sérieuse repose sur une méthodologie rigoureuse et des données fiables. Le questionnaire long obligatoire collecte des données essentielles pour les sciences sociales, qu’on ne pourrait obtenir autrement. Ce type de recherche forme la base des processus décisionnels guidés par l’examen des faits.

En réinstaurant la nature obligatoire du recensement, on s’assure d’obtenir des renseignements plus précis qui vont mieux définir l’ensemble des communautés. La qualité et l’ampleur des données vont permettre aux décideurs et aux scientifiques de mieux comprendre les rouages socioéconomiques, de prévoir les besoins collectifs et d’élaborer des recommandations appropriées et des plans d’action.

Haut de page